L'inauguration de l'exposition et la table-ronde, le 10 Avril 2010.


L'Archipel des Solovki, Veilleuse du Grand Nord

Vues photographiques du Hiéromoine Stefan

Rueil-Malmaison, Médiathèque Jacques-Baumel

L'inauguration et la table-ronde, le 10 avril 2010, filmées par France 2 pour les émissions "Orthodoxie" (diffusion le 13 mai et le 6 juin à 9 H 30).

 

Cliché Ph. du Jonchay

 

Cliché Aude Arcelin

 

Compte-rendu


      Par beau temps printanier s'est ouverte l'exposition "L'Archipel des Solovki, Veilleuse du Grand Nord", à la Médiathèque Jacques Baumel à Rueil-Malmaison, célèbre ville où vécu l'Impératrice Joséphine. Jacques Baumel (1918-2006), maire de Rueil, avait commandé à l'architecte du Grand Louvre, Paul Chemetoff, de construire cette somptueuse médiathèque, qui a été inaugurée en 2002 en présence de Mme Carrère d'Encausse.
      Environ 600 personnes au total se sont déplacées lors de cet après-midi, venus de Rueil même et des environs, ainsi que des Russes de la région parisienne et de Paris. Certains on fait le voyage depuis Lyon.
      51 photographies en noir et blanc et en couleur du hiéromoine Stefan (Postolyako) sont présentées au forum du rez-de-chaussée et dans la galerie haute, ainsi que 4 photographies en noir et blanc de Ventotene, de Saverio Maestrali. Les tirages ont été fait sous la direction de Saverio Maestrali par de grands tireurs de la Maison Picto, qui ont travaillé personnellement pour Cartier-Bresson, Boubat, et d'autres maîtres encore de la photographie de la seconde moitié du XXe siècle.
      Une table-ronde, préparée et dirigée par Cyril Semenoff-Tian-Chansky, réunissait des spécialistes parmi les plus autorisés : le rédacteur en chef de l'Agence France-Presse, Mr Nicolas Miletitch, le professeur Kobtzeff, de l'American University of Paris, l'archiprêtre Nicolas Ozoline, professeur d'iconologie à l'Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge à Paris, le photographe Saverio Maestrali ; et surtout le hiéromoine Stefan (Postolyako), qui s'est spécialement déplacé d'Arkhan-gelsk, où il est recteur d'un prieuré du Monastère de la Transfiguration des Solovki.
      L'archiprêtre Michel Ossorguine, l'une des figures les plus rayonnantes de la vieille émigration russe en France, a fait un témoignage très remarqué de la signification spirituelle et nationale des Solovki à travers l'histoire de sa famille, où son père a été enfermé puis fusillé.
      La table-ronde a été suivie du vernissage officiel, autour du délégué à la Politique Culturelle de la Ville, Mr de La Serre, et de la directrice de la Médiathèque, Mme Carole Berté. Le hiéromoine Nestor (Sirotenko), recteur de l'église cathédrale russe des Trois Saints Docteurs à Paris, représentait le Patriarcat de Moscou. Le père Nestor a rappelé que la Ville de Rueil est jumelée avec Sergueev Possad, au Nord de Moscou, qui abrite le Monastère de la Trinité-Saint-Serge, coeur de la spiritualité russe. La table-ronde a été intégralement filmée par la télévision française dans le cadre des célèbres émissions "Orthodoxie" du père Nicolas Ozoline, sur France 2, ainsi que l'exposition.
      Les encadrements, réalisés à Rome par l'atelier d'Andrea di Russo avec la collaboration de Salvatore Salomone, ainsi que les tirages, ont été financés par l'Associa-tion Européenne de Saint Vladimir. Les textes russes des légendes, ont été remarquablement traduits par Mr Youri Berline, traducteur-interprète professionnel et philologue.
   


                                                                                                                      CSTC 12 avril 2010


Cyril Semenoff-Tian-Chansky, commissaire
Saverio Maestrali, conseiller artistique
Larissa Powichrowski, relations publiques

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site